Architecture Organique (19ème siècle)

La philosophie transcendantaliste dit que les humains et la nature sont des forces égales de la Terre, destinées à coexister en harmonie. L’architecture organique, créée par Frank Lloyd Wright, incarne ces principes, en créant un écosystème durable de l’environnement naturel et bâti.

The Goetheanum by WladyslawDontpanic
Sorgent d’image: https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Goetheanum_Dornach2.jpg

L’éspace doit circuler

Bien que l’on ait longtemps songé au mélange des habitations artificielles et du paysage environnant, ce n’est que dans les notes énigmatiques laissées par le légendaire architecte Frank Lloyd Wright que l’on voit pour la première fois le terme “architecture organique”:

Alors je me tiens devant vous en prêchant l’architecture organique : déclarer l’architecture organique comme l’idéal moderne et l’enseignement si nécessaire si nous voulons voir toute la vie et maintenant servir toute la vie, sans avoir de traditions essentielles à la grande TRADITION. Ni chérir toute forme préconçue fixer sur nous soit passé, présent, ou futur, mais au lieu d’exalter les simples lois du bon sens ou du super-sens si vous préférez déterminer la forme par la nature des matériaux…

Frank Lloyd Wright

Wright s’engage à définir et à intégrer systématiquement dans son style les caractéristiques d’un nouveau style d’architecture. Cela s’appuyait sur les leçons de son mentor, Louis Sullivan.

Prenant après le principe de son professeur de “forme suivant la fonction”, Wright a décidé de faire un pas en avant, estimant que les deux éléments étaient censés être tout aussi fondamental dans un projet. Ainsi, le nouveau principe sur lequel repose l’architecture organique est “La forme et la fonction sont une.”

Caractéristiques de l’architecture organique

La nouvelle expression a un certain nombre de caractéristiques. Plus important encore, le concept de base que les bâtiments doivent être comparés aux organismes vivants, et doivent croître à partir de l’environnement et s’y adapter. Il en est résulté des structures qui semblaient “moulées” à partir de la même matrice que l’environnement environnant et colorées avec des palettes douces, des champs et des forêts.

Cependant, il ne faut pas confondre l’architecture organique avec une simple esthétique, ou une architecture de forme organique. Elle est née comme une position critique sur le fonctionnalisme traditionnel. Bien qu’elle englobe certains concepts structurels fondamentaux, elle rejette la base idéologique, la glorification des machines et la normalisation pour préparer l’avenir. La simplicité et la libre circulation de l’espace sont essentielles à la construction. Les pièces sont remplacées par des espaces ouverts, tandis que les portes et le mobilier prennent des fonctions pratiques et esthétiques. Dans l’ensemble, le style de chaque bâtiment est conçu pour convenir à la personnalité de son propriétaire associé. Souvent, ces pièces défiaient la normalisation en donnant à chaque design son charme unique.

Wright cherche à s’affranchir des contraintes classiques, préférant une approche flexible et libre de l’interprétation pour mieux atteindre l’harmonie dans le projet final. Il est reconnu dans les plans de Wright pour les maisons des Prairies. Elle est façonnée par ses futurs habitants et son environnement, cherchant un équilibre entre l’artificiel et le naturel.

Maison sur la cascade (Frank Lloyd Wright)
Sorgent d’image: https://search.creativecommons.org/photos/69453be7-8805-437a-85af-f6799ec63cb4 by pabsanch

Croissance organique

Bien que Wright soit l’auteur le plus connu de l’architecture organique, il était loin d’être le seul. Même parmi ses pairs, des vues similaires ou complémentaires à la sienne avaient déjà commencé à se répandre, aux États-Unis et en Europe.

Louis Sullivan, Claude BragdonEugene Tsui et Paul Laffoley ont été les principaux architectes aux États-Unis, tandis qu’en Europe, il y avait Hugo HäringHans Scharon et Rudolf Steiner. D’autres, comme les anciens collaborateurs de Wright, Rudolf Schindler et Richard Neutra, le créateur de la célèbre Lovell Health House à Los Angeles, ont tracé leur propre chemin à partir des enseignements de Wright, jusqu’à la création de la théorie du « bio-réalisme ». En Italie, l’historien et critique Bruno Zevi a contribué à la diffusion des idées de Wright dans toute l’Europe.

Alvar Aalto

Cependant, le plus pertinent de ces figures est Alvar Aalto, un architecte et designer finlandais, bien connu pour son approche individualiste et révolutionnaire qui différait de celle de Wright. Ainsi, l’intérêt d’Aalto pour l’habitat, sa nature plus ou moins artificielle, découlait en partie d’un désir de réaffirmer les traditions et les identités finlandaises/scandinaves. En outre, cela contraste avec l’approche de Wright de “rembourser son pays natal”.

Aalto s’opposa encore plus fermement à la mécanisation industrielle que Wright. Souvent, il préfère l’utilisation des matériaux traditionnels (boiseries, briques…) aux matériaux modernes. De plus, il avait tendance à innover librement et à faire muter le flux des paramètres de son projet. Il a également pris en compte des éléments négligés par une méthodologie fonctionnaliste. Ces éléments comprenaient la lumière solaire, la chaleur solaire, la ventilation, l’acoustique et les liens identitaires entre la maison et ses occupants. Des projets comme la Bibliothèque Viipuri et le Sanatorium Paimio en témoignent.

De plus, Wright et Aalto, chacun représentant un côté du monde, sont les initiateurs de cette nouvelle conception de l’architecture, qui a contribué à un libre échange d’idées entre l’Ancien et le Nouveau monde.

Paimio Sanatorium (1943) par Alvar Aalto
Sorgent d’image: https://search.creativecommons.org/photos/04ff5048-39b7-47d7-a1f9-fd60b5017765

Entre l’homme et la nature

L’architecte et planificateur David Pearson a formulé une liste de règles destinées à encapsuler les règles de l’architecture organique. Ils sont la “Gaïa Charte“, qui a exigé des pièces doivent:

  • inspiré par la nature et être durable, sain, conserver et diversifié
  • se déplier, comme un organisme, de la graine intérieure;
  • existent dans le “présent continu” et “recommencent encore et encore”;
  • suivre les flux et être flexible et adaptable;
  • satisfaire les besoins sociaux, physiques et spirituels;
  • “sortir du site” et être unique;
  • célébrez l’esprit de jeunesse, le jeu et la surprise;
  • exprimer le rythme de la musique et la puissance de la danse.

L’évolution dans le temps

L’architecture organique est présente tout au long du processus de conception, des fenêtres aux sols, du mobilier à l’aménagement du territoire, et reflète l’ordre de la nature. Le meilleur exemple est la Maison de la cascade.

Au fil du temps, les interprétations de l’architecture organique – grâce à l’afflux croissant de talents créatifs – sont devenues plus variées. Certains considèrent que son noyau est la connexion entre l’espace intérieur et extérieur. Cependant, d’autres le localisent en planifiant des géométries végétales abstraites, ou en juxtaposant des formes artificielles dans un environnement naturel. En outre, certains tiennent la vision de Wright de l’interpénétration des contrastes et des volumes.

L’architecture organique aujourd’hui

Aujourd’hui, elle prospère encore, mais maintenant remodelée par les changements du nouveau monde. Selon la propre philosophie de Wright, c’est un moyen de répondre aux défis continus du changement, social, technologique et conceptuel. Au fur et à mesure que le monde évolue, l’architecture organique aussi, en supprimant la staticité qui pourrait autrement la rendre obsolète. Ainsi, les bâtiments considérés comme “organiques” s’étendent sur un spectre large et diversifié, intégrant des thèmes et des principes d’autres idéologies. Un exemple inclut la vie en tant que construction informatique et cybernétique (dictée par le futurisme), ou embrassant les formes bizarres et surnaturelles des styles post moderne et déconstructiviste.

Beaucoup espèrent que l’architecture organique puisse être une réponse durable et viable à l’urbanisation, la gentrification et la déforestation sans cesse croissantes qui caractérisent les villes modernes.

Bosco Verticale (2009-2014) Boeri Studios
Sorgent d’image: https://search.creativecommons.org/photos/5fae718e-2166-4954-8f15-9b104371ae9a by Patrick Bombaert

Jungle des bâtiments

Sur plus d’un siècle, il n’est pas surprenant que le catalogue d’architecture organique soit aussi vaste que varié.

L’exemple le plus aimé est sans doute la Maison sur la cascade créée par Frank Lloyd Wright. Wright a conçu la maison pour la famille Kaufmann, en Pennsylvanie rurale. Il l’a placé sur un site typique sur une cascade avec un ruisseau, qui a ajouté à l’environnement suggestif un son apaisant de l’eau se précipitant.

Les stries horizontales de maçonnerie de pierre avec des cantilevers de béton beige coloré se mélangent avec des affleurements rocheux indigènes et l’environnement boisé.

Maison sur la cascade (1953) Frank Lloyd Wright
Sorgent d’image: https://search.creativecommons.org/photos/29502a08-adad-454f-85c5-509815e3dc2b by Roller Coaster Philosophy

L’architecture organique à l’Orient

L’Architecture Organique se répand aussi en Orient, prenant racine en Inde via le Temple du Lotus. Construit pour évoquer la fleur homonyme, l’édifice est une merveille architecturale moderne, née des dessins de l’architecte irano-canadien Fariborz Sahba. Conformément aux principes architecturaux énoncés par Abdu’l-Bahá, le bâtiment est une forme circulaire à neuf côtés composée de 27 pétales autoportants revêtus de marbre disposés en groupes de trois.

Cette maison de culte bahá’ie sert de phare d’espoir et d’harmonie aux yeux de son créateur:

Hors des eaux troubles de notre histoire collective d’ignorance et de violence, l’humanité se lèvera pour vivre un nouvel âge de paix et de fraternité universelle.

Fariborz Sahba, the temple’s creator.
Lotus Temple (New Delhi, 1986) Fariborz Saba
Sorgent d’image: https://search.creativecommons.org/photos/f73b55d8-89e3-49b3-a186-31240991c4c3 by Arian Zwegers

D’autres exemples européens

De retour en Europe, l’architecture organique ne pouvait pas être absente de l’œuvre d’Antoni Gaudi. L’extravagant architecte catalan, artiste et fabricant de bâtiments bizarres, presque oniriques, a expérimenté le sujet à travers la Casa Mila. Aussi “La Pedrera“, la structure est ondulée, les bords quelque peu tombants apportent à l’esprit de la cire chaude et fondante, ou de douces vagues marines. De plus, ses proportions étranges font référence à des géométries naturelles “sacrées”. Le bâtiment reçoit la mention spéciale d’être parmi les plus anciens dans le genre, datant de 1912.

Combinée à son toit, rempli de cheminées, de puits de lumière, de ventilateurs et d’escaliers, qui sont tous des sculptures à eux seuls, la Casa Mila ressemble à un monde de rêve.

Casa Mila (Gaudi, 1912)
Sorgent d’image: https://search.creativecommons.org/photos/6d4adbf5-2d42-4884-9e7e-645c0d4e731a

En remontant dans les temps modernes, l’un des bâtiments les plus étonnants de l’Autriche est le Kunsthaus Graz, situé dans la ville éponyme de Graz. Le Graz Art Museum, construit à partir d’une limace géante glissant dans les bâtiments classiques, est un exemple audacieux d’architecture organique. Surnommé “l’étranger amical” en raison de sa “peau” de panneaux d’acrylique bleu irisé, le bâtiment vise à être subversif et intégré dans le paysage urbain. Il le fait en frappant un contraste dramatique avec les toits baroques environnants de sa ville hôte avec ses tuiles en terre rouge et en intégrant la façade d’une maison en fer de 1847.

Graz’s Art Museum (2003) – Sir Peter Cook et Colin Fournier Sorgent d’image: https://www.flickr.com/photos/marc_smith/1340840125

Le “Cornichon” n’est pas seulement l’une des pièces architecturales les plus particulières de Londres, mais c’est l’un des meilleurs exemples de style organique moderne qui est toujours pertinent. Nommé “grand bâtiment le plus apprécié” de Londres, ce bâtiment en forme de cornichon n’est pas un simple exercice esthétique. Au contraire, il est fidèle aux racines de son architecture orientée vers l’harmonie. La forme particulière du cornichon l’aide à conserver l’énergie, réduire la résistance au vent et ainsi augmenter la durabilité.

Le Cornichon (2001-2003)
Sorgent d’image: https://search.creativecommons.org/photos/5bd7c99e-d439-4f2f-85fe-2c59616567b8
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Ads Blocker Detected!!!

We have detected that you are using extensions to block ads. Please support us by disabling these ads blocker.

Powered By
Best Wordpress Adblock Detecting Plugin | CHP Adblock