Style Carolingien (7ème siècle)

La Renaissance Carolingienne a été la courant artistique principale de l’Empire des Francs, pendant le règne de Charlemagne. La majorité des travails carolingiens ont été produit en Europe centrale pour l’Empereur et ses héritiers.

Qui étaient les rois carolingiens?

La dynastie carolingienne était la deuxième dynastie franque fondée par Charles Martel. L’empire carolingien consolide sa puissance au VIIIème siècle et s’étend sur une vaste zone qui comprend l’Allemagne de l’Ouest, la Gaule, le massif alpin et l’Italie du Nord. Les Carolingiens étaient beaucoup influencés par le style Byzantin. Pape Étienne II a légitimé l’empire carolingien en soutenant le renversement des Mérovingiens. En outre, la dynastie a atteint son apogée après le couronnement de Charlemagne. Il a été le premier “empereur des Romains” de l’Empire romain occidental en plus de trois siècles. En suite, il a séparé l’Empire carolingien, qui conduira à la création du Saint Empire romain et du Royaume de France.

L’art carolingien

Saint Marc des évangiles d’Ebbons
Sorgent d’image: https://en.wikipedia.org/wiki/Carolingian_art

L’art carolingien, aussi appelé Renaissance Carolingienne, a été produit en grande partie par le cercle de la cour et un petit groupe de monastères importants. Ce cercle montre la sophistication du design et une amélioration de la qualité de fabrication. L’art a été réalisé dans plusieurs centres, tels que la France, l’Autriche, l’Allemagne et l’Italie du Nord. La Renaissance Carolingienne montre l’épanouissement de la culture après les invasions barbares, comme il fait revivre les formes d’art classiques méditerranéennes. Les éléments classiques et nordiques représentent les figures humaines et ouvrent la voie à l’essor des styles roman et gothique. Au 10ème siècle avec la réforme de Cluny, la production d’art a recommencé. De nouveaux styles “préromans” se développent en Allemagne avec l’art “ottonien” et en Angleterre avec l’art anglo-saxon.

Manuscrits enluminés et travail du métal

Couverture de livre en ivoire – scènes impériales adaptées à un thème chrétien
Sorgent d’image: https://en.wikipedia.org/wiki/Carolingian_art

Les œuvres les plus survivantes de la dynastie carolingienne sont les manuscrits enluminés. Ceux-ci contenaient quelques miniatures, qui comprennent des portraits évangélistes et de somptueuses tables de canon. Les manuscrits de luxe étaient ornés de la reliure au trésor: une sorte de couverture ornée en métal de luxe sertie de bijoux autour de panneaux d’ivoire. Quelques-uns des plus grands manuscrits ont été écrits sur un magnifique parchemin pourpre. La chronographie de 354 était un manuscrit romain tardif qui a été copié pendant la période carolingienne. Certains historiens pensaient que cette copie avait disparu au 17ème siècle.

L’un des exemples carolingiens importants de l’orfèvrerie comprend la couverture supérieure des évangiles de Lindau. La précieuse couverture du Codex Aureus de St. Emmeram peut être datée à 870 et sont associés à l’empereur romain Charles II. Un autre exemple de l’œuvre de l’orfèvre carolingien est l’autel d’or. L’autel se compose de quatre côtés, qui sont décorés avec différentes images en argent et or, et encadrés par filigrane, pierres rares et vernis.

Mosaïques et fresques

Arche de l’alliance – Germigny-des-Prés
Sorgent d’image: https://en.wikipedia.org/wiki/Carolingian_art

Les mosaïques ont ajouté de la valeur à la riche atmosphère de l’architecture religieuse carolingienne. De nombreuses mosaïques étaient apposées dans des édifices religieux, des scènes et d’autres éléments religieux. Malheureusement, il reste très peu de fresques de cette période. Certaines comprennent des versions religieuses des batailles de Charlemagne. La pierre, le stuc, les sculptures et les reliefs étaient les caractéristiques principales des palais et des églises carolingiens. Les murales étaient souvent une représentation grandeur nature de scènes spirituelles.

Architecture carolingienne

Abbaye de Lorsch – Monastère carolingien
Sorgent d’image: https://en.wikipedia.org/wiki/Lorsch_Abbey

L’architecture carolingienne est caractérisée par un
réminiscence du classicisme romain, des premiers styles chrétiens et byzantins. La maison de l’abbaye de Lorsch est un exemple d’inspiration classique pour l’architecture carolingienne. Ce bâtiment a une salle à triple arc avec une façade d’arcade avec des colonnes et des pilastres au-dessus. Les colonnes et les arcades de chaque côté de la porte ressemblent à des basiliques romaines. Un autre exemple survivant de l’architecture carolingienne est la “chapelle palatine”. Cette célèbre chapelle a été construite avec des voûtes d’aine et des barils, et représentent les méthodes romaines tardives de construction. La coupole octogonale imite la forme de San Vitale à Ravenne, en Italie, qui est un parfait exemple de l’architecture romane.

Chapelle Palatine (Aachen, Allemagne)
Sorgent d’image: https://en.wikipedia.org/wiki/Palatine_Chapel%2C_Aachen

À la fin du règne de Charlemagne, la production de projets architecturaux augmente. Certains bâtiments intègrent des services liturgiques et une architecture monastique. Le Plan de Saint-Gall est un bel exemple de la façon dont les détails architecturaux d’un monastère chrétien ont été définis pour établir un style classique.

La dynastie carolingienne a marqué le monde. La richesse qu’ils ont laissée derrière eux a donné le pouvoir aux générations futures de créer de l’art et de lancer des mouvements religieux.

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Ads Blocker Detected!!!

We have detected that you are using extensions to block ads. Please support us by disabling these ads blocker.

Powered By
Best Wordpress Adblock Detecting Plugin | CHP Adblock